diapo michel-lambours.fr


Une vie simple? pas si sur!!!
www.michel-lambours.fr

RETOUR AUX SOURCES, LE PRÉSENT EN TÊTE

SAINT-AMAND, MA VILLE NATALE

L'âge aidant, un retour aux sources serait le bienvenu. Par conséquent, et même si la pêche aux informations est parfois difficile, ce site aura une page consacrée à ma ville natale que j'ai quittée depuis bien longtemps et qui, malgré toute la splendeur des paysages que je côtoie dans ma région d'adoption, me manque parfois cruellement.

Un dossier lui sera donc consacré, même si ça représente un travail peu aisé, d'autant que ce n'est pas la seule rubrique supplémentaire dans ce site et que je m'occupe de beaucoup d'autres choses sur internet.

LES RUBRIQUES DU SITE

Outre les pages et articles purement personnels et familiaux, il y a trois autres rubriques :

EN VEDETTE

Cette rubrique vous présente un ou plusieurs articles résumés parus sur le site ou les dossiers ou les évènements notables qui se déroulent dans les 2 terroirs.

STEPHEN HAWKING, (1942-2018)

Stephen Hawking, 'rock star' de la physique
En tant que «rock stars» de la physique, les pensées cosmiques de Stephen Hawking ont changé notre façon de penser aux trous noirs. Crédit image: © Max Alexander / Starmus.

L'espace, encore une fois, mais cette fois-ci pour déplorer le décès de celui qui fut, sans doute, le plus brillant astrophysicien de sa génération, un génie scientifique à l'instar d'Albert Einstein.

Le professeur Stephen Hawking, qui était probablement le scientifique le plus renommé et le plus reconnu au monde, et célèbre pour son travail sur les trous noirs, est décédé à l'âge de 76 ans.

Malgré le fait qu'il souffrait d'une maladie motoneurone invalidante depuis son diagnostic à l'âge de 21 ans, le professeur Hawking était l'un des esprits les plus brillants des temps modernes, ainsi qu'un auteur à succès, notamment avec son livre A Brief History of Time.

Hawking est apparu au début des années 1970, lorsqu'un voyage à Moscou pour rencontrer l'éminent physicien soviétique Yakov Zel'dovich lui a inspiré la question de savoir si les trous noirs sont vraiment noirs. Son génie était tel qu'il conduisait des équations complexes à travers son esprit, nuit après nuit, l'amenant finalement à la conclusion que les trous noirs émettaient des particules et, dans le processus, perdaient de la masse, rétrécissaient et finissaient par disparaître. C'était une idée qui rendrait son nom immortel, mais au début il ne le croyait pas tout à fait lui-même. Ses équations montrent que, mécaniquement quantique, les trous noirs peuvent irradier la masse sous la forme de particules virtuelles - particules qui entrent en jeu et disparaissent grâce à de minuscules fluctuations quantiques. Au début, il est resté silencieux au sujet de sa découverte, mais il était encouragé par le soutien de son ancien directeur de thèse, Dennis Sciama, qui avait apparemment beaucoup plus confiance aux équations de Hawking que Hawking lui-même..." Lire la suite de l'article de Keith Cooper, (Astronomy Now).

Source de l'article : © Astronomy Now.

ZOOM SUR :

Ici, présentation d'un personnage ou d'un village, etc..., soit de nos vallées, soit de l'amandinois , voire du valenciennois.

PIERRE TAFFIN

Pierre Taffin par Dueler
Portrait de Pierre Taffin par Dueler, paru dans "Histoire de la recherche, de la découverte et de l'exploitation de la houille dans le Hainaut français, dans la Flandre française et dans l'Artois, 1716-1791," par Édouard Grar. Crédit : Domaine public.

Pierre Taffin, né le 6 mars 1664 à Gand (actuelle Belgique) et mort le 12 décembre 1745 à Valenciennes, est un des premiers entrepreneurs du charbon français. Il commence par être un représentant de la noblesse de robe et est audiencier au Parlement de Flandre à Douai. En hiver, il habite dans son château de Vieux-Condé et fait la connaissance avec le vicomte Jean-Jacques Desandrouin, qui réside à Fresnes-sur-Escaut. Ils s'associent dans le but de développer l'extraction minière, mais il meurt avant la fondation de la Compagnie des mines d'Anzin en 1757.

Il a épousé Marie-Claire Duhamel avec qui il a eu dix-huit enfants, dont seuls trois lui ont donné descendance, formant ainsi trois nouvelles branches à la famille. Pour lui rendre hommage, la Compagnie des mines d'Anzin ouvre en 1834 une fosse à son nom à Bruille-Saint-Amand, dont le puits est serrementé en 1915. Ses divers descendants ont eu des postes à responsabilités au sein de la compagnie... Lire la suite.

Crédit article : © Wikipédia en creative Commons CC BY-SA 3.0 FR.

Pages du site >> 01 02 03 04 05 06

image rss